Site Overlay

Comment obtenir la meilleure saveur d’un RDA ou d’un réservoir

En tant que personne qui fume depuis plus de six ans, j’ai eu le luxe d’expérimenter plus de constructions que je ne peux en compter. J’ai utilisé des rebuildables pour la majorité de mon temps de vaping et pour moi, la chose la plus importante a toujours été la production de saveurs.

Si vous regardez en ligne, vous verrez de nombreux guides sur la façon d’obtenir la « meilleure » saveur et bien qu’une grande partie du résultat final dépende de la préférence personnelle, je pense avoir trouvé une méthode de construction qui produit d’excellents résultats pour la majorité des gens.

À mon avis, il y a quatre éléments clés pour obtenir une grande saveur et je les décompose aujourd’hui.

1. Type de bobine :

Votre choix de bobine est le point de départ de toute construction et il y a tellement de variétés de nos jours, chacune apportant des propriétés différentes à la table. Des constructions les plus basiques en fil rond, avec un temps de rampe instantané, aux énormes coils exotiques, qui peuvent gérer des quantités folles de puissance, il y en a pour tous les goûts. À mon avis, si vous recherchez la saveur, la meilleure option est une bobine quelque part au milieu de ce spectre.

Pour cette raison, je me suis installé sur un simple Fused Clapton comme mon go to quand j’essaie d’obtenir une grande saveur à partir d’un atomiseur standard 22mm-25mm. Je trouve qu’un Fused Clapton de 3mm de diamètre intérieur avec 2 noyaux de fil de 26g et une enveloppe extérieure de 38g ou 40g fournit le meilleur compromis entre le temps de rampe, la tenue en puissance et la production de saveur.

Ces spécifications peuvent changer légèrement pour les atomiseurs extrêmes. Les atties particulièrement grandes peuvent bénéficier d’un Clapton Fused triple ou même quadruple cœur, tandis que les très petits atomiseurs peuvent bénéficier d’un diamètre intérieur plus petit de 2,5 mm. À mon avis, les exotiques particulièrement grands, tels que les Framed Staples, excellent davantage dans la production de vapeur et la gestion de la puissance, sans conférer une augmentation notable à la production d’arômes.

Le Fused Clapton de 3 mm 2*26/38 est ma bobine « de référence », qui fonctionne merveilleusement comme une construction de bobine simple dans les atomiseurs de 22 mm, ou comme une construction de bobine double dans les atomiseurs de 24 mm-25 mm respectivement.

Placement de la bobine :

Le placement de la bobine variera en fonction de la conception de l’airflow et du build deck de votre atomiseur, mais j’ai trouvé un moyen de maximiser systématiquement le potentiel de saveur. La plupart des RDAs frappent le côté du coil avec le flux d’air, soit directement, soit par un système de canaux. Je trouve que positionner le coil de telle sorte que le flux d’air frappe principalement la moitié inférieure du coil augmente le rendement de la saveur.

Placer le coil de cette façon force l’air à circuler du bas, sur le côté et sur le dessus, refroidissant ainsi toutes les parties les plus chaudes du coil et concentrant la saveur.

Dans les atomiseurs qui projettent l’air vers le bas du coil, ce facteur est moins important et dans ce cas, vous n’avez pas à vous soucier autant du placement du coil, si ce n’est de faire attention à ne pas bloquer trop d’air en plaçant le coil excessivement près du flux d’air.

Mèche :

Le wicking est une autre partie importante de l’équation de la saveur, bien qu’il soit souvent négligé par les nouveaux constructeurs. Un bon mèchement alimentera la bobine avec plus de e-liquide, ce qui l’empêche de surchauffer et empêchera également le spit-back, qui peut devenir particulièrement problématique dans les très petits atomiseurs, ou les plus grands atomiseurs à double bobine fonctionnant à une puissance plus élevée.

Vous voudrez commencer avec un bon matériau de mèchement. J’utilise généralement Muji, Cotton Bacon Prime ou Rayon. Ils ont tous des propriétés légèrement différentes, mais il n’y a pas de différence notable dans le rendement de la saveur dans mon expérience.

L’essentiel ici est d’apprendre à mèche pour une saveur maximale. Pour moi, cela signifie adapter autant de matériau de mèche à travers le coil que possible, sans le faire déformer. C’est ce que l’on appelle parfois le « wicking dur ».

Faire passer une plus petite quantité de mèche à travers le coil, ou « wicking loose », entraîne une action de mèche moins importante et peut également faire en sorte que l’e-liquide s’accumule sur les bords du coil, ce qui provoque à son tour un spit-back perceptible, ce qui n’est pas une expérience agréable pour la plupart des gens.

Le « wicking dur » entraîne une action de mèche plus efficace et semble répartir l’e-liquide plus uniformément sur le coil. Je trouve que je n’obtiens aucun spit-back que ce soit lorsque je mèche de cette façon et cela fonctionne aussi bien pour les RTA que pour les RDA. Lorsque vous utilisez cette méthode de mèche pour un RTA ou RDTA, il est important de vérifier que vous n’étouffez pas les canaux de mèche, donc peignez les extrémités de votre mèche si c’est le cas, sinon le e-liquide ne s’écoulera pas librement de la section du réservoir à la mèche.

Sortie de puissance :

La partie finale et la plus subjective pour obtenir le plus de saveur de votre atomiseur. Pour ma construction de référence Fused Clapton, je trouve que 35W-45W par bobine est la meilleure gamme. Cela se traduit par 70W-90W lorsque j’utilise deux de mes bobines de référence dans un atomiseur à double bobine.

Cette gamme de watts variera de manière significative si vous choisissez d’utiliser une construction différente, il suffit donc d’ajuster cette gamme en fonction de la masse de votre construction. Un build Alien double Tri-core, par exemple, devrait facilement être capable de gérer 120W de puissance, lors de l’utilisation de noyaux standards de 26g.

La chose importante à propos de la puissance de sortie est de trouver la gamme. Trop de puissance aura pour résultat une vape super chaude, avec une saveur diminuée. Trop peu de puissance ne permettra pas aux coils de chauffer correctement, ce qui entraînera également une diminution de la saveur.

Si vous utilisez un build différent de mon repère, jouez simplement avec différentes sorties de puissance jusqu’à ce que vous trouviez une gamme qui élimine le temps de rampe, tout en maintenant une quantité agréable de chaleur et de production de saveur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.