Site Overlay

Maximisation : L’église et ses ministres et ministères fonctionnent à des niveaux optimaux d’efficacité et d’efficience

Touche de priorité sur le clavier signifiant préférence plus grande importance ou primautéLa clé de la gestion du temps est la gestion des priorités. Se concentrer sur quelques priorités vous permet d’expérimenter le principe biblique contre-intuitif du « moins est plus. » Non seulement le fait de vous concentrer sur moins de choses vous permet d’éprouver moins de stress et plus de joie et de sens dans votre travail et votre vie, mais vous êtes plus productif parce que « la concentration se développe. » Plus vous passez de temps sur une force, une compétence ou un don, plus vous vous améliorez dans ce domaine. Plus vous vous concentrez sur une initiative, une activité ou une responsabilité, plus vous voyez d’impact.

Si vous savez ce que sont les « faiseurs d’aiguilles » dans votre ministère et que vous concentrez votre temps sur ces priorités, vous accomplirez effectivement des résultats plus significatifs parce que vous vous concentrez sur ce qui est vraiment important.

Alors, comment déterminer ce que sont les « faiseurs d’aiguilles » dans votre église ou votre ministère ? Vous trouverez ci-dessous six exercices que vous pouvez utiliser pour hiérarchiser les budgets, les programmes, les activités, les opportunités, les demandes, les responsabilités et les listes de choses à faire.

Exercice #1 : L’échelle d’importance

Un exercice pour prioriser les options, les activités, les événements et les programmes selon leur importance critique pour la mission en utilisant l’échelle suivante de 1 à 4 :

  1. Extrêmement important pour la mission
  2. Très important pour la mission
  3. Peu important pour la mission
  4. Pas du tout important pour la mission

Exercice #2 : Analyse d’impact/de risque

Exercice de hiérarchisation des options, activités, événements et programmes en fonction de leur niveau d’impact sur la mission, les objectifs, les buts et les stratégies de l’église et de leur niveau de risque en utilisant l’échelle suivante :

  • Impact élevé/risque faible
  • Impact élevé/risque moyen
  • Impact élevé/risque élevé
  • Impact moyen/risque faible
  • Impact moyen/risque moyen. Risque
  • Impact moyen/risque élevé
  • Impact faible/risque faible
  • Impact faible/risque moyen
  • Impact faible/risque élevé

Exercice n°3 : Analyse coût/temps/impact

Exercice de hiérarchisation des options, activités, événements et programmes en fonction de leur impact sur la mission, les objectifs, les buts et les stratégies de l’église en utilisant l’échelle de haut, moyen et bas et les critères de coût et de temps et la pondération des dollars et des heures.

Critères Pondération Impact
Coût $: H, M, L
Temps du ministre Heures : H, M, L
Temps du personnel de soutien Heures: H, M, L
Temps des bénévoles Heures : H, M, L
Temps des participants Heures: H, M, L

Exercice n°4 : Analyse de l’alignement stratégique

Exercice permettant de hiérarchiser les options, activités, événements et programmes en fonction de leur alignement stratégique avec les objectifs, buts et/ou stratégies de l’église.

Alignement stratégique Valeur du score Score
Objectifs de l’église

3 : S’aligne avec un

6 : S’aligne avec deux

9 : S’aligne sur trois ou plus

Buts de l’église

3 : S’aligne sur un

6 : S’aligne avec deux

9 : S’aligne avec trois ou plus

Stratégies de l’église

3 : S’aligne avec un

6 : S’aligne avec deux

9 : S’aligne avec trois ou plus

Exercice n°5 : Le triangle des priorités

Un système de hiérarchisation des activités, des ministères, des initiatives et des budgets en trois niveaux de priorité, les éléments Must Do, Should Do et Nice To Do (Adapté de la Pyramide des priorités Model-netics de Main Event Management).

Qu’entendons-nous par « MUST DO ? »

Les activités spécifiques, les ministères, les initiatives et les budgets qui constituent vos « Must Do » sont essentiels pour répondre à la mission, la vision, les objectifs et les buts de l’église et du ministère. Les « Must Do » sont « critiques pour la mission » en ce sens qu’ils sont nécessaires au succès et à la survie du ministère et doivent donc être considérés comme prioritaires. Ces éléments sont les 20% de ce que vous faites qui créent 80% de vos résultats, font la plus grande différence et génèrent l’impact le plus élevé et le plus immédiat. Les éléments  » Must Do  » représentent la base de la pyramide et devraient occuper au moins 50-60% de votre temps et de vos ressources.

Qu’entendons-nous par  » SHOULD DO ? « 

Les activités spécifiques, les ministères, les initiatives et les budgets qui constituent vos  » Should Do  » peuvent être entrepris si les  » Must Do  » sont sous contrôle. Celles-ci ne sont pas essentielles pour atteindre vos objectifs, du moins actuellement ou à court terme. Les « Should Do » peuvent faire bouger les choses, mais pas dans la même mesure que les « Must Do ». Les « Should Do » peuvent vous aider à atteindre vos objectifs, mais ils peuvent être reportés. Ces éléments devraient occuper une plus petite proportion du temps et du budget et, dans de nombreux cas, passeront finalement sur votre liste de choses à faire. Les éléments Should Do représentent l’étage intermédiaire du triangle et ne devraient pas occuper plus de 20 à 40% de votre temps et de vos ressources.

Qu’entendons-nous par « Nice to Do ? »

Les activités spécifiques, les ministères, les initiatives et les budgets qui constituent vos « Nice to Do » ne peuvent être entrepris que si les « Must Do » et les « Should Do » sont sous contrôle. En général, ces activités ne rapportent pas grand-chose, bien qu’elles puissent avoir un côté « chaleureux », contribuer à alimenter votre passion et à renouveler votre énergie. Ils peuvent « ajouter de la valeur » à ce que vous faites et améliorer l’expérience des gens, mais ils ne sont pas essentiels. Ils sont facultatifs ou peuvent être laissés de côté indéfiniment car ils ne vous aident pas de manière significative à atteindre vos objectifs. Les éléments agréables à faire représentent la pointe de la pyramide et ne devraient pas occuper plus de 10 à 20 % de votre temps et de vos ressources.

Exercice n°5 : la règle des 80/20

Un exercice de priorisation pour déterminer les 20 % de vos activités qui produisent 80 % de vos résultats.

  1. Listez les 20% de vos programmes et ministères qui fournissent 80% de vos résultats de mesure clés.
  2. Quels programmes et ministères de vos 80% restants peuvent être réduits, combinés ou éliminés pour libérer plus de temps et de ressources à investir dans les 20% de vos initiatives fournissant le plus d’impact ?

Exercice n°6 : La règle des 50%

Un exercice de priorisation pour identifier ce qui est au cœur de la mission.

  1. Si vous n’aviez que le temps de mettre en œuvre la moitié de vos initiatives actuelles, lesquelles choisiriez-vous ?
  2. Si vous n’aviez que la moitié de votre budget actuel, lesquelles de vos initiatives actuelles élimineriez-vous ?
  3. Si vous n’aviez que la moitié de vos bénévoles et de votre personnel actuels, lesquelles de vos initiatives actuelles poursuivriez-vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.